Avant que le carrosse ne se transforme en citrouille

Bonsoir!

Je vais vous avouer un truc. Là, tout de suite, maintenant. Les fins d’années m’ont toujours angoissé. Je trouve qu’on en fait trop avec le « nouvel an », pourquoi est-ce si important?

Depuis que je suis petite je me suis toujours tracassée à l’idée de trouver un truc spécial à faire le 31. Tout au long de la journée je me dis « tiens c’est la dernière fois que je vois le soleil se lever cette année » « la dernière fois que je fais les magasins » « la dernière fois que… je me brosse les dents! » Continuellement avec cette même arrière pensée: il faut que ça soit spécial parce que quand même demain ça ne sera plus la même année.

Sauf que cette fois ci c’est différent. j’ai décidé de ne rien faire pour que mon 31 soit si unique mais plutôt d’attendre 2016 pour l’embrasser et quand le soleil se lèvera le 1er Janvier je penserai à toutes les belles choses qui se préparent et quand il se couchera au 31 décembre je repenserai à tout ce que j’aurai accompli entre temps et à tout ce que j’aurai vécu. Ce n’est pas le 31 qui est important, c’est les 365 journées de l’année qui permettent de construire des souvenirs dont on se rappellera toute sa vie.

 

Beaucoup diront que 2015 fût une année chaotique et dans quelques temps quand on en reparlera on évoquera les événements tragiques du 7 Janvier et du 13 Novembre. Bien sûr je me rappellerai toute ma vie du coup de fil de ma mère m’annonçant l’attaque terroriste chez Charlie Hebdo, la minute de silence au lycée et le cœur qui bat la chamade, le rassemblement place de Jaude avec ce sentiment de force commune mais également de vulnérabilité que personne ne voulait montrer « Nous sommes plus fort qu’eux! ». Je me souviendrai également de cette soirée passé au théâtre puis le lendemain l’annonce d’une nouvelle attaque, nouvelle minute de silence avec peut être encore plus la boule au ventre que la première… Pendant plusieurs jours ce sont des larmes qui ont perlé mes joues quand je lisais les témoignages des survivants… puis une période de questionnement. Tout ceci a fortement remis en cause le sens de la vie…

Maintenant il est temps de poser le bilan 2015: une année chaotique certes mais comme l’a si bien dit ma Maman, il faut toujours que dans la balance le positif pèse plus de poids que le négatif. Pour faire honneur à sa pensée je tiens à dire qu’aujourd’hui et dans les années à venir 2015 ne se rapportera pas directement aux attentats. 2015 restera à jamais, en premier lieu, l’année de naissance de mon Neveu. Cela va bientôt faire 2 mois (dans 11 jours exactement)  que tu nous combles d’amour et de bonheur alors merci. Merci Max d’avoir apporté de la douceur à 2015.

Mon article est totalement décousu et j’en suis désolée mais je crois que c’était nécessaire 🙂

Passez un bon réveillon et si j’ai une seule chose à vous souhaiter pour 2016, c’est de vivre. Oui c’est ça, vivre tout simplement.

paris2 paris3paris

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s